© Collection Air France.DR

HONG KONG, le parfum de l'aventure

Back to news list

En 1938, cinq ans après sa naissance, Air France n'en finit pas d'étendre son réseau.

Notamment vers l'Asie, « fief » d'Air Orient, sa compagnie matrice, qui lui a légué la fameuse "ligne Noguès" Paris-Saigon*, établie dès 1932 par Maurice Noguès. Un vrai périple : 12 000 kilomètres en 10 jours et demi ! Air France fructifie l'héritage de Noguès, disparu tragiquement en 1934. En 1938 la liaison, qui se voit affectée les nouveaux Dewoitine 338 – trimoteurs de 12 sièges, dont 6 "chaises longues" –, est prolongée vers Hanoï, puis vers Hong Kong. La colonie britannique est reliée pour la première fois le 4 aout 1938, par le F-AQBF "Ville de Vientiane". Il faut alors six jours, et 18 escales, pour atteindre Hong Kong, le "port aux parfums". 

Interrompus par la guerre en juin 1940, les vols Paris-Hong Kong reprennent en 1947. Au fil des ans, les progrès permettent à la liaison de gagner en vitesse, en capacité et en fréquence. À partir de 1960, les premiers jets sont mis en service : Hong Kong est desservie trois fois par semaine en Boeing 707 (150 passagers). Le trafic s'intensifie, porté par le boom économique de la ville, rétrocédée à la Chine en 1997. Désormais, Air France relie Hong Kong tous les jours depuis Paris-Charles de Gaulle. Le vol direct en Boeing 777-300 ne dure plus que 12 heures !

* aujourd'hui Hô-Chi-Minh-Ville

 

Back to news list


Back to top